Evoluant au fil du temps, de mes humeurs et de mon travail artistique, ce blog est pour moi, comme la peinture,
un espace de liberté, un autre lieu d'expression et de partage.

jeudi 17 décembre 2009

Vive le vent d'hiver

Les vacances de Noël arrivent ! Une pause qui va faire du bien après les derniers partiels !

lundi 30 novembre 2009

Le cerveau à tous les niveaux


Voilà enfin un site pédagogique et ludique qui vous apprendra tout sur le cerveau et les comportements humain ! Merci à Jean-Yves Bertholet, Enseignant-chercheur de l'Université Paris Descartes pour ce bon plan.

dimanche 29 novembre 2009

Hlemmur - Olafur Sveinsson

Documentaire islandais réalisé en 2002 par Olafur Sveinsson. BO signée Sigur Rós.
Point de ralliement des personnes marginalisées, Hlemmur, est le terminus de la ligne de bus de la capitale Reykjavik. Le réalisateur suit la trajectoire de ces personnes dont l'histoire ne peut que nous émouvoir.

Heima - Sigur Rós

Documentaire sur la tournée Islandaise de Sigur Rós (2006). Des images et un son réalisés dans des espaces incroyables, parfois même improbables, pour un retour aux sources de ce groupe d'une authenticité simple.

The Last Farm - Rúnar Rúnarsson

Très beau court métrage réalisé par Rúnar Rúnarsson avec l'acteur islandais Jon Sigurbjörnsson. La musique de Kjartan Sveinsson (clavier de Sigur Rós), nous accompagne pour suivre le dernier voyage de cet homme qui va choisir de rester dans ses terres avec celle qu'il aime. Bouleversant.

Le cinéma de Sigur Ros

Soirée spéciale Cinéma avec Sigur Rós hier soir à l'Elysées Biarritz en présence d' Orri Páll Dýrason (Batteur de Sigur Rós), Dean De Blois (Heima director) et John Best (Manager de Sigur Rós).
Le cinéma de Sigur Rós c'est l'incontournable Heima, The last farm, Hlemmur, et bien sur des clips et des inédits de ce groupe islandais en constante recherche créative (Voir la bande annonce).

Une foi encore la musique de Sigur Rós nous emporte pour une immersion totale dans un univers poétique, magique mais sans illusions. Une confrontation à la réalité, à la vie dans ce qu'elle a de plus beau et de plus dur.

mercredi 25 novembre 2009

La trans-sexualité du rêve

Intervention de Vincent Estellon, Psychoclinicien, Psychanalyste lors du Colloque international "Questions à Judith Butler" organisé par l'Université de Poitiers.

Questions à Judith Butler - La trans-sexualité du rêve

Intervenant(s) : Vincent Estellon.

Date de publication : 14/03/2008

Durée : 00h 46min 22s

UPtv, la chaîne internet de l'Université de Poitiers

lundi 23 novembre 2009

François Roustang

«Là où je était, ça doit advenir». Autrement dit pour guérir de la maladie qu’est le penser, il faut en revenir au pré-cognitif, à l’expérience première. C’est cela que propose l’induction de la transe. (...) Nous sommes malades d’une pensée qui tourne en rond sur elle-même, nous sommes malades du souci de comprendre, alors qu’il s’agit de faire. Nous voulons comprendre avant d’expérimenter, alors que, dans les choses qui relèvent de l’humain, c’est le contraire qui est vrai. Il faut d’abord faire l’expérience pour tenter après coup de comprendre. Il existe une intelligence qui est à l’œuvre dans l’action elle-même si nous prenons la peine d’y entrer, c’est à dire d’abandonner notre savoir préalable pour nous laisser sentir les tenants et les aboutissants d’une situation. (...) La transe n’est pas le monopole des hypnothérapeutes, les artistes en période de création, peintres ou comédiens, ou encore les chamanes, savent se mettre dans des situations de transe pour accéder à un état qui les conduit au-delà de leur perception habituelle. Ainsi ils font disparaître le savoir dans l’action. Lire l'ensemble de l'entretien mené par Léon Wisznia.

François Roustang est un philosophe et hypnothérapeute français né en 1923. Ancien jésuite, il a été psychanalyste durant plus de vingt ans avant de rompre avec cette discipline et de développer des travaux sur l'hypnose.

"Thérapeute dissident de la psychanalyse, François Roustang mène depuis des années une réflexion radicale sur les conditions du changement. Elle l’a amené à redécouvrir la fécondité de l’hypnose pour produire une modification profonde de notre regard sur nous-mêmes et de notre rapport au monde. Sa trilogie La Fin de la plainte, Il suffit d’un geste, Savoir attendre le range parmi les auteurs les plus originaux en France dans son domaine." Interview avec Yves Calvi dans l'émission Nonobstant sur France Inter.

dimanche 22 novembre 2009

Sigmund Freud, L'histoire De La Psychanalyse - Elisabeth Kapnist

Documentaire sur la naissance de la psychanalise réalisé par Elisabeth Kapnist. Arte, 1997.



La boite à Meu

Meuuuuuuuhhhhhhh*
*Parce que vous le valez bien ;)

Exposition Droit des enfants

A l'occasion du 20e anniversaire de la signature de la convention des Droits de l'enfant, organisé par Marly le Roi, l'installation réalisée par Dominique Joseph, dans le cadre de Ecce Homo, était exposée avec le travail des enfants de la ville.
Etaient réunies autour du thème de l'art26 de la DUDH deux expressions différentes : la peinture, pour 10 artistes d’art27, et l’écriture, pour 8 stagiaires de l’ASTI non scolarisées. Les originaux des écrits sont rassemblés dans un cahier, sur une table d’écolier suspendue dans l’espace, et des agrandissements de leurs écritures dialoguent avec les tableaux. On entend les textes, lus par les stagiaires. Par terre, l’article 26, souillé, symbolise les violations de ce droit fondamental.

Article 26 - Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

mardi 17 novembre 2009

Tous pour un


"C'est l'histoire d'un mec... doué pour le bonheur".
Documentaire sur france 5 pour un regard différent sur le handicap.

dimanche 15 novembre 2009

Blast - Manu Larcenet

Après « Le retour à la terre » et « Le combat ordinaire », Manu Larcenet nous emmène avec son dernier album, au coeur d'un thriller psychologique. Une histoire portée par un dessin simple, fait de lavis noir et blanc, transpercé par la couleur du "blast". Superbe. Un univers sombre et poétique, mélancolique, ou l'essentiel est dit en quelques traits.

"BLAST vous serre le coeur (un peu), vous émeut (assez) et vous fait réfléchir (beaucoup)." Sébastien NAECO

Eternal sunshine to the spotless mind - Michel Gondry


"Je peux mourir maintenant, Clem, Je connais le bonheur, Je n’avais encore jamais éprouvé ça, Je suis tout à fait là où j’ai envie d’être."

Un très beau film de Michel Gondry avec Jim Carrey, Kate Winslet, Mark Ruffalo, Kirsten Dunst, Elijah Wood.

Handi-Expression - Exposition Anniversaire

L’atelier Handi-Expression, crée au sein de l’association art27 pour permettre aux résidents du centre d’habitat Avenir APEI d’avoir un espace d’expression et de créativité, a fêté samedi 14 novembre sa première bougie.

Lieu de partage et de rencontre, cet espace à été tout au long de l’année investi par chacun, en fonction de ses émotions et de ses perceptions.Un travail sur les formes, les couleurs, le toucher et la matière, s’inspirant de l’atmosphère de l’atelier, de visites dans les musées et des envies du moment.

Aujourd’hui 7 personnes s’investissent, et découvrent au travers de la pratique artistique un moyen de plaisir, de communication et de réalisation. Pour l’anniversaire Handi-Expression Carine, Philippe, Isabelle, Jean-Marc, Pierre, Sophie et Jean-Claude
ont souhaité partager ce moment important de l’exposition, et laisser apparaître un peu de soi au travers de la découverte de leurs œuvres.

Un moment de convivialité et d'échange qui donne envie de continuer à s'impliquer !

mercredi 11 novembre 2009

Parole et guérison

Soutenu par les personnages d'une présence incroyable (notamment Sabina Spielrein, jouée magnifiquement par Barbara Schulz), la pièce de Christopher HAMPTON nous plonge au coeur de la psychanalyse et de ses questionnements.

"En 1904, Sabina Spielrein devient à la fois la patiente et la maîtresse du docteur Jung qui expérimente avec elle une toute nouvelle méthode thérapeutique révolutionnaire, inventée par Freud : la Psychanalyse. D'abord dans un rapport de filiation intellectuelle, Jung se détache peu à peu de son mentor… La scission entre les deux hommes est consommée malgré l’intercession de Sabina devenue à son tour médecin."

Au petitmontparnasse jusqu'au 31 décembre.

dimanche 25 octobre 2009

La liste noire

La performance de Manuela Centrone est comme un cri silencieux, une douleur sourde sortie de l'intérieur. Le signifiant, signifié par cette "créatrice d'image", résonne en moi, comme un appel. Cet espace transitionnel du dedans-dehors, ravive un questionnement qui m'est très personnel...
Interagir avec mes oeuvres me permet d’amplifier leur signifié, de leur donner un surplus de sens. (...) Mon corps, mes « artefacts » et leur relation-interaction dans le temps et dans l’espace sont le centre de ma recherche artistique. La performance me permets d’approfondir les forces d’attraction et répulsion qui s’engendrent à l’intérieur du trinôme Artiste-Objet-Public, quand la jouissance de l’oeuvre n’est plus statique mais deviens dynamique ; quand l’artiste sort de son atelier et l’objet tombe du socle".

mardi 20 octobre 2009

Le dessin d'enfant - Florence de Mèredieu

Maître de conférence à l'Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), Florence de Mèredieu enseigne l'esthétique et les sciences de l'art. Dans cet essai, elle expose les différentes approches qui s'intéressent et décryptent l'univers graphique enfantin, montrant leurs limites. Traces gestuelles, porteuses du désir de leurs auteurs, l'expression des enfants est, pour Florence de Mèredieu, basée sur "l'appréhension inconsciente du schéma corporel et la projection de l'image humaine". Un dessin unique, dans un "entre monde".

L’instinct de la musique

Stéphane Guétin, chercheur-musicothérapeute, responsable de l'association AMARC et intervenant au DU art en thérapie de Paris V, nous a fait découvrir ce documentaire très intéressant sur les liens entre la musique et la science : chercheurs et musiciens collaborent pour étudier les effets de la musique sur l'homme d'un point de vu biologique. Une recherche qui permet des applications en musicothérapie comme sur les effets de la musique sur la douleur comme le montage en U développé par Stéphane Guétin.

Pariscience: L'instinct de la musique - Nouvel Obs
La cinquième édition du festival international du film scientifique de Paris, qui s'est déroulé du 7 au 11 octobre 2009, a remis cette année le Grand Prix Pariscience –Ville de Paris au film L’instinct de la musique, un documentaire américain sur l'influence de la musique sur notre cerveau. Pour en savoir plus lire Mozart et la pop stimulent le cerveau sur Sciences et Avenir.
Mots-clés : documentaire sciences
Merci à Cécilia pour le lien !

lundi 19 octobre 2009

Le bazar du génie - Alain Gillis

Allain Gillis, pédopsychiatre, présente dans le "bazar du génie" l'étude clinique de peintures réalisées par des enfants présentant des troubles de la communication.
En s'interrogeant sur le rapport de ces productions avec la question de l'esthétique et de l'art, Alain Gillis montre que l'expression est pour ces enfants une manière d'habiter l'espace et le monde, mettant en relief une "forme d'être-au-monde".

samedi 17 octobre 2009

Katharsis


Entretien entre François Tortosa et Anne-Marie Dubois
© Éditions Édite 2008

jeudi 15 octobre 2009

Raconte moi le corps

Illusion groupale ou non, je trouve que nous avons réalisé dans le Cadre du DU Art en Thérapie un beau projet pour aborder la question du corps.
La toile de "Raconte moi le corps" se tisse autour d'un conte, d'une fleur magique et de bien d'autres fils... à suivre !

mercredi 14 octobre 2009

Effervescences

Du 15 octobre au 9 novembre, Corinne Cord'homme expose au Palais de la Culture de Puteaux. Une peinture à multiples facettes, de la géométrie en passant par le ludique, Corinne imprime ses émotions sur la toile. Coup de coeur pour une amie et son travail vibrant et intimiste.

samedi 26 septembre 2009

Ce week end, Marie Claude Bohnenblust ouvre son atelier à l'occasion des portes ouvertes dans les ateliers d'artistes organisées par les villes de Chatou et du Vesinet.
Son travail autour de l'être me touche profondément... Le regard est porté par la matière et les couleurs à la rencontre d'une expression forte et sans détour.

jeudi 24 septembre 2009

Espace - Temps

video
Réflexion sur le corps, l'homme dans sa matière. Enveloppe, cocon de protection ou lieu de souffrance et d’enfermement ? Un travail sur l'être et le ressenti dans la maladie. Moment en suspension, entre parenthèse, qui invite à l'écoute du symbolique du corps. Le corps qui n'est plus en mouvement, pris dans un espace et un temps, dans lesquels il se laisse "transe-porter"... La musique toujours très présente dans mon expression devient silence.

mercredi 16 septembre 2009

Les fées bonheur



Tableau-Sculpture réalisée avec Ben, Artiste Métalleux, pour les 30 ans de "la petite fée à la chevelure indomptable".

Le syndrome du Titanic

jeudi 10 septembre 2009

Univ'Art



Après le Land Art...

L'Univ'Art se développe dans les facultés...

lundi 7 septembre 2009

Exposition "Espace - Temps"

« Espace-Temps » invite à une réflexion sur l'être et le ressenti dans la maladie. Moment en suspension, entre parenthèse, qui invite à l'écoute du corps.
Un corps qui parfois n'est plus en mouvement, pris dans un espace et un temps dans lesquels il se laisse "transe-porter"...

jeudi 3 septembre 2009

Valadon - Utrillo

Deux artistes qui ont marqué à leur époque le tout Montmartre impressionniste et l'Ecole de Paris .
Suzanne, ancien modèle, devient l'égale des grands maîtres et dépasse les conventions. Maurice, son fils, marque une rupture forte et exprime toute sa souffrance au travers de ses toiles. "Tout se passe comme si le lien qui unit Valadon et Utrillo ne servait qu’à engendrer une série de transgressions inévitables, inexorables, nécessaires afin d’assouvir le désir d’être, être affectivement, être socialement, être peintre." Deux peintres issus d'un milieu social populaire qui sont au coeur de l'évolution de la société et de l'art.

L'exposition se termine le 15 septembre à la Pinacothèque de Paris.


© Portrait de Geneviève Camax-Zoegger, Suzanne Valadon

© Rue Cortot à Montmartre, Maurice Utrillo

samedi 29 août 2009

L'enfermement psychiatrique

Une émission très intéressante sur les enjeux de la maladie mentale en France diffusée par Public Sénat.
Le regard est différent du "tout sécuritaire" et montre l'intérêt d'alternatives communautaires comme à Trieste en Italie où le malade est avant tout un citoyen.

mercredi 26 août 2009

Photo Cabine


Pour qui n'a jamais aimé se faire tirer le portrait... Ici c'est trop drôle !

mardi 25 août 2009

Cécile Borne


Cécile Borne, "plasticienne-chiffonnière", fait revivre des anciens vêtements et nous en raconte les histoires. Fragment de vie, fragments de peaux qui portent les traces de la mémoire.

A découvrir jusqu'au 29 août à l'Atelier des marées, Douarnenez (26 rue Eugène Kerivel)
ou à La Cour des Métiers d'art, Pont Scorff.

Burek


Escapade express dans les balkans !

Merci au Burek' Band.




Photo © Michel Poulain

vendredi 24 juillet 2009

Où on va, papa ? - Jean Louis Fournier

Un très beau livre écrit par Jean-Louis Fournier, papa de deux enfants lourdement handicapés. Des propos directs et drôles qui vont dans le sens de l'acceptation d'une réalité, trop dure. J'aurais aimé cependant que le fatalisme de l'auteur et le partit pris d'une écriture grinçante, montrent encore plus l'accompagnement de ses enfants.
"Où on va papa ?" une question que les familles doivent se poser très souvent...
La réponse semble ici être non pas le où mais le comment : avec une dose d'humour et d'amour qui fait du bien dans le monde du handicap.

mercredi 22 juillet 2009

Expo !


Espace - Temps à La petite entreprise en septembre !

" Moi, Pierre Rivière,..." - René Allio

Directement inspirée du mémoire de Pierre Rivière et des documents historiques retrouvé et regroupé dans l'ouvrage collectif dirigé par Michel Foucault, "Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère" est le récit d'un jeune paysan normand expliquant les raisons qui l'ont conduit à la réalisation d'un crime qu'il qualifie d'affreux. Considéré par ses proches comme un simple d'esprit, Pierre Rivière surprend par la logique et la clarté de ses propos ajoutant ainsi au mystère de cette affaire judiciaire de 1835.

Ce drame historique montre les limites des rapports de la justice et de la psychiatrie autour de la question de la folie et du traitement de l'auteur d'un crime. Avec cette affaire, émerge l'idée que le fou peut être animé de passion et de raison : ce n'est pas parce que Pierre Rivière a des raisons de tuer qu'il a sa raison. Les symptômes de bizarreries permettant au Docteur Vastel et à d'autres Médecins dont Esquirol de le qualifier d'aliéné.

Le film, joué par des acteurs non professionnels pour la plupart, est d'une vérité, d'une réalité forte ce qui en fait également un témoignage important de ce qu'était la vie des paysans à cette époque. Avec des plans lents, esthétiques mais sans floritures ni concession, le réalisateur René Allio rappelle qu'il est avant tout peintre dans la ligné "des peintres de la réalité populaire, mais chez lesquels il y a une dimension tragique".

samedi 11 juillet 2009

Elle s'appelle Sabine - Sandrine Bonnaire

Portrait de Sabine Bonnaire, diagnostiquée "psychose infantile avec comportements autistiques".
Le documentaire réalisée par la soeur de Sabine, montre les conséquences directes d'une mauvaise prise en charge et l'importance de l'autonomisation de la personne afin de favoriser son développement.
Un témoignage fort et sensible sur la maladie, la souffrance et les difficultés pour l'entourage. Sandrine Bonnaire ne triche pas sur la réalité, elle porte un regard extérieur, sans jugement. Présentées comme des personnes, Sabine, Sabrina, Olivier nous touchent au delà de leurs différences.

Se souvenir des belles choses - Zabou Breitman

"Se souvenir des belles choses" est l'histoire d'amour de deux être en souffrance ; l'une tombe dans l'oubli avec la maladie d'Azheimer et l'autre retrouve progressivement des souvenirs douloureux et traumatiques.
Un film sur la maladie, la compassion, le quotidien, les difficultés à vivre avec l'autre, l'envie de retenir le temps, l'espoir, la douleur...
Une histoire belle, touchante, portée par la justesse des émotions des acteurs Isabelle Carré et Bernard Campan.

Dibs - Dr Virginia Axline

Au travers cet ouvrage, la psychanalyste Virginia Axline présente sa pratique de la thérapie par le jeu avec un jeune enfant en grande difficulté psychique. Cette étude de cas, à la lecture simple et accessible, montre les évolution de Dibs à la "recherche de soi même".
L'auteur met en avant l'importance de l'entourage sur le développement de l'enfant et les inter-actions qui sont en jeux, elle donne également un message optimiste sur les progressions possibles de ces enfants en souffrance, s'ils sont bien accompagnés.

"Comme j'ai dit que je le voulais. Comme tu as dis que tu le voulais. Comme nous avons dis que nous le voulions. Je suppose que Dibs désirait seulement obtenir ce que vous désirons tous à l'échelle mondiale. Une chance de sentir que l'on vaut la peine; Une chance de devenir une personne dont les autres ont besoin, qui est respectée et acceptée en tant qu'être humain qui ale droit à la dignité."

mardi 23 juin 2009

Concert privé

Une soirée bien sympathique chez Nicolas (Adjuvance), qui propose la rencontre de talents musicaux !

Cette foi-ci, concerto pour hautbois de Mozart dans un arrangement pour quintette à cordes. Et en bis, un extrait de l'Oratorio de Pâques de Jean-Sébastien Bach. C'était beau. Merci, aux artistes.

Clin d'oeil à Hannelore et Arnaud Guittet !

dimanche 21 juin 2009

Portes ouvertes à l'Etang La Ville

Les artistes de l'Etang La ville nous ont ouvert leurs portes le temps d'un week end.
Une sympathique initiative à laquelle Frédérique Bodinier, artiste d'art27 participait !
Si je n'ai pas eu l'occasion de visiter tout les ateliers, ce fut tout de même des rencontres coup de coeur pour la peinture de Véronique Coen et le travail sur métal et bois d'Heidi Brenner.

Le petit prince cannibale - Françoise Lefevre


L'histoire intime et pleine d'émotion de Jean-Sylvestre et de sa maman.. Un cri d'amour de Françoise Lefevre pour son fils "emmuré vivant".

"Pour apprendre à aimer et tenter de guérir un enfant autiste, c'est beaucoup plus simple de l'imaginer comme un Petit Prince. J'apprendrais ton langage. Je rentrerais dans ton silence. J'oublierai ce que je crois savoir. Je t'aimerai."

Une écriture sensible, crue, portant l'amour de cette femme partagée entre son enfant et sa vie d'écrivain.

L'atelier des enfants


Une belle expo pour les artistes en herbe d'art27 !

Bravo à eux et à Magali pour ce travail créatif très poétique.

samedi 13 juin 2009

Psychanalyse d'enfants - Mélanie Klein

Psychothérapeute et psychanalyste, Mélanie Klein utilise la technique du jeu pour accéder à l'inconscient de ses jeunes patients, montrant la possibilité chez eux du transfert et de l'interprétation.

L'auteur pose ainsi les fondements du traitement psychanalytique de l'enfant, gardant les principes de la psychanalyse posées par Sigmund Freud et en adaptant la technique.

Composé de cinq textes révolutionnaires pour l'époque, ce livre s'inscrit dans un contexte de polémique opposant Mélanie Klein à Anna Freud.

dimanche 7 juin 2009

Crèches d'artistes


Dans le 18eme, le temps d'un week end, des artistes ont ouvert les portes de leurs ateliers.

Un voyage artistique bien agréable en compagnie de Magali Berdaguer et Bruno Poulain. Deux univers qui se rencontrent dans une énergie de couleurs et de matières, toujours sur le fil des émotions.

jeudi 28 mai 2009

Les savoirs dans l'atelier

A l'initiative du relais mutualiste de l'institut Marcel Rivière, la journée "les savoirs dans l'atelier", animée par Madeleine Abassade, était faite de partage d'expériences et de réflexion sur la place de la culture, de l'art dans l'hôpital psychiatrique.

L'atelier (lieu et ou activité) présenté comme une rencontre humaine pour faire du beau et faire du bien. Un travail autour du dire, de la mise en forme pour aller vers l'autre, créer le lien. Une position qui se veut, avant tout, artistique. La personne est considérée pour ce qu'elle est, on ne la résume pas à sa maladie. Il n'y a pas, au début de la démarche, prise en compte de la pathologie ou de l'histoire de chacun.

L'atelier a cependant des effets catharsis qu'il faut savoir accompagner. L'acte créatif, c'est tomber en soi, quitter le regard commun. Le participant traverse une expérience que l'animateur de l'atelier doit prendre en compte. Dans cet espace transitionnel se développent les gestes spontanés le vrai-self dont parle Winnicott. Le geste artistique est fait de jaillissements. Cette notion de débordement (qui n'est pas toujours créateur) interroge sur son apport dans un lieu de soin. On retrouve souvent dans l'hôpital psychiatrique des personnalités éclatées, on rencontre des problèmes liés au désir, à la motivation. Il faut voir comment l'atelier bouscule ou structure.

Si les approches et les médiations étaient variées, un élément fondamental convergeait toujours : la question du cadre dans l'atelier. Un cadre qui doit être toujours posé et tenu.
Poser les bases, donner une consigne, une contrainte suffisamment forte et engageante pour que le processus démarre. Celui qui propose l'atelier doit avoir une posture intérieure.
Arrive alors la métamorphose, le moment de vie qui rend le cadre invisible.

J'ai aimé l'approche du danseur et chorégraphe Christophe Zaorski qui nous a présenté "Quitter..." un spectacle inspiré du travail qu'il a réalisé pendant un an dans l’unité pour personnes âgées. Une danse symbolique avec un immense cadre de bois, qui peut enfermer mais aussi porter, transporter.

"Ici, le jour et la nuit : les urgences psychiatriques" m'a beaucoup touchée. Un travail réalisé par Sylvie Gasteau sonographe et Christophe Bardot photographe, avec l'équipe soignante et les patients. Ils nous ont emmenés à la rencontre d'un pavillon de l'hôpital psychiatrique et de son quotidien.

Violaine de Carné, comédienne-directrice de la compagnie le TIR et la Lyre, à apporté "une bonne odeur de rassemblement humain" avec ses notes d'humour et la poésie des textes présentés.

J'ai rit devant le spectacle de la compagnie des planches Labordienne (en savoir plus sur La Borde) !

A chaque foi une exigence artistique et toujours la recherche de l'intention. Faire que l'intime émerge et laisser une trace de soi. Une expérience du ressenti qui est partagée par l'ensemble des participants (artistes, soignants et soignés) et où le rapport soignant-soigné nommé par le psychiatre Jean Oury est défetichisé.

Les savoirs dans l'atelier, c'est avant tout du rapport humain.

Ateliers d'arts plastiques


Une belle exposition de peintures et d'illustrations réalisée par les ateliers d'arts plastiques du centre communal d'action social au Vésinet.

samedi 16 mai 2009

Tortosa


Moment d'échange privilégié avec l'artiste François Tortosa qui expose à Saint Anne.
Un homme d'une étonnante sérénité qui nous a parlé de son amour de la peinture et de la vie.

Exposition« Solo quiero Caminar » au Musée Singer Polignac du 6 mai au 30 juin 2009.




voir les oeuvres de l'artiste

Traces



Je m'engage en-corps dans l'art en thérapie...