Evoluant au fil du temps, de mes humeurs et de mon travail artistique, ce blog est pour moi, comme la peinture,
un espace de liberté, un autre lieu d'expression et de partage.

samedi 29 septembre 2007

Art thérapie

"L’expression picturale, par sa mise en œuvre de moyens simples et quasiment primitifs, permet ce passage direct de l’émotion au montré, de la pensée au geste, de l’œil à la toile. Que l’on soit attiré par les couleurs, les formes, l’abstrait, le réalisme ou le figuratif, la peinture est le moyen le plus sûr d’aller en silence vers ce qui sous-tend notre être, la création. Au moment où il n’y a pas d’interlocuteur, où la pulsion est là, le couteau et le pinceau deviennent des moyens puissants, authentiques, démonstratifs, d’un savoir faire qui s’acquiert vite, se met en œuvre vite également, et peut être donné à voir sans qu’il soit besoin d’explication."Wikipédia

L'art thérapie propose la création spontanée plutôt que de procéder à une analyse comme en psychothérapie traditionnelle. L'art pour exprimer ce qui est au plus profond de soi, la thérapie pour se transformer, pour avancer vers un mieux être.

Pour découvrir l'art thérapie, rien de tel que l'expérimentation. J'ai donc rencontré Acuti, artiste-sculpteur qui propose une initiation à l'art thérapie sans pour autant se déclarer thérapeute.

Je me suis sentie mise en confiance tout de suite. Un atelier agréable, un vieux fauteuil pour s'enfoncer dedans, un thé pour se sentir comme chez soi. Une femme posée et apaisante.
Après les 3 heures de séance, j'avais du mal à partir. J'ai exprimé sincèrement et tout en douceur des éléments sensibles pour moi. J'ai compris que dans ma peinture j'exprimais plus ou moins consciemment ces sujets. Mais le plus important est que j'ai réalisé que je ne m'autorisait toujours pas à aller au bout. Un droit de réserve que Caroline pose pour protéger les autres ? Ou elle même ? La peur d'être dans la différence ? Evidement ce travail mérite d'être développé sur la durée.

Acuti revendique le droit d'être multiple. C'est ce qu'elle m'a montré. Au travers de son art, Acuiti porte une réflexion sur le corps, le monstre, la souillure... des sculpture dures et effrayantes ( http://www.lesateliersdargenteuil.com/article-4288341.html ). A côté de cela, sa démarche d'accompagnement se passe dans l'écoute et le calme. Elle assume pleinement ses différentes facettes.

Cette rencontre m'a rassuré et conforté dans l'envie que j'ai de me réorienter. L'art thérapie serait pour moi une façon de continuer à accompagner des personnes tout en ayant un lien avec la peinture. Une démarche qui me permettrait d'être plus proche de ce que je suis.

jeudi 20 septembre 2007

Pénich'Art

clin d'oeil à la très belle initiative réalisée ce dimanche 16 septembre pour les journés européennes du patrimoines. Les artistes installés sur les péniches du bras de Marly nous ont ouvert leurs ateliers. Une agréable ballade sur le chemin des impressionnistes et la découverte de talents.

vendredi 14 septembre 2007

Paris

Le Musé des Arts Premiers, l'Orangerie, les Quais de Seine, l'Arc de Triomphe, la Mosquée de Paris, le Parc de Versailles... Voilà le programme de remise en forme que le duo maman-tantine m'ont concoctées ! Le tout en 3 jours avec une pause massage détente !
Il m'a fallut quand même 2 jours siestes et farnienté pour m'en remettre !! Et oui, bien que moins importants, les contres coup du syndrôme de guillain barré sont encore là...

En tout cas, artistiquement parlant, cela m'a fait beaucoup de bien. J'ai à nouveau envie de peindre. J'aimerai prendre des cours de dessin peut être aux beaux arts... il faut que je me renseigne... L'association Art 27 de Marly est vraiment bien pour m'aider à développer ma créativité mais je pense que j'ai besoin d'être rassurée sur la technique.

encore une affaire à suivre...

jeudi 13 septembre 2007

24 fenêtres pour 24 artistes


Le 9 septembre, le jury a décidé qui participera au projet lancé par la mairie de Biot.
Les dés sont jettés, je suis dans l'attente de leur retour...
Voilà ce que je leur ai proposé.



Le projet 2007 « 24 fenêtres pour 24 artistes » s’inscrit comme une continuité de mon travail. Le thème de La Lumière vient tout naturellement accompagner ma démarche. C’est par son regard à la lumière, aux ombres, à la couleur et aux formes que l’artiste transforme le sensible en une réalisation matérielle.

Dans la théologie de la Lumière, la lumière est chargée d'une force symbolique. Lorsque la lumière du ciel passe dans les vitraux, elle se transforme en présence divine. Le vitrail, comme une fenêtre vers Dieu. Pour moi, la fenêtre est un passage, un passage pour s’ouvrir vers les autres. Je m’ouvre au monde, je regarde et je donne. Ce lien pousse à une introspection, un retour vers l’âme, un état de contemplation.

Mon projet est de m’inspirer du vitrail en tant que composition décorative formée de pièces de verre colorées, uniques. Ces pièces qui peuvent être de diverses natures et textures seront évoquées par des collages et l’utilisation de résine.

Les tons seront obscurs et transparents, l’ombre permettant de découvrir la couleur puis la lumière. Un travail à l’acrylique pour une matière harmonieuse, sans rupture. Une transparence et une profondeur.

Les couleurs seront pour moi tout naturellement dans des gammes de bleu et de rouge. Ces deux couleurs pour les émotions et les symboles associés. Le bleu nous rappelle le ciel et invite à l'évasion spirituelle. Couleur de paix, calme, pureté et volupté. Le rouge symbolise l'amour, le plaisir, le désir, la passion, la chaleur accueillante, la fête. Couleur de la vie, mais aussi du sang, du diable, de la tentation, de la mort. Le jaune, couleur de la lumière, viendra s’ajouter par quelques touches de dorée.

Une fenêtre du calendrier, pour rester en lien avec la tradition*, avec le sacré. La représentation qui s’offre à moi est celle d’une femme qui attend un enfant. La lumière accompagne l’enfant à naître, la vie est là. Fragile.

Une fenêtre ouverte, puisque par l’abstraction, chacun y puisera son sens, son émotion. La fenêtre s’éclairera alors du regard du spectateur.

étude pour le projet