Evoluant au fil du temps, de mes humeurs et de mon travail artistique, ce blog est pour moi, comme la peinture,
un espace de liberté, un autre lieu d'expression et de partage.

mardi 5 janvier 2010

Prisons, histoire d'une faillite - Philippe Pichon

Documentaire à voir absolument sur France 5. Rediffusion vendredi 15 janvier 2010 à 0h46.

"A l'occasion de la promulgation toute récente de la nouvelle loi pénitentiaire, ce documentaire propose un tour d'horizon de la situation carcérale. Et donne la parole aux bâtisseurs et aux pourfendeurs d'une législation qui est loin de faire l'unanimité. Etat des lieux des prisons françaises.

La montagne a accouché d'une souris. Attendue depuis près de dix ans, la nouvelle loi pénitentiaire n'apporte aucune avancée et constituerait même, selon ses opposants, une régression manifeste. Une déception pour tous ceux qui tablaient sur une réforme radicale et courageuse capable de sortir les prisons françaises de la faillite économique et sociale dans laquelle elles se trouvent. La réponse du gouvernement actuel à des problématiques vieilles de plusieurs décennies a de quoi surprendre. Interpellée par les députés, la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, affirmait devant l'Assemblée nationale, en septembre dernier, que « l'incar cération a pour but de protéger la société contre des personnes qui pourraient représenter un risque pour les citoyens, d'apporter une sanction à des actes de délinquance et de permettre la réinsertion des personnes incarcérées ». Des principes éculés qui n'ont jamais fait preuve d'efficacité en termes de prévention de la criminalité et de la récidive. Dans les années 70, les détenus se mutinaient dans des prisons déjà surpeuplées pour réclamer des conditions de vie décentes.

L’impasse carcérale
Pour faire face à une situation intenable aussi bien pour les prisonniers que pour les surveillants, la solution prônée a le plus souvent été d'augmenter le nombre d'établissements. Un non-sens pour tous ceux qui considèrent la privation de liberté comme ultime recours. A l'instar de Martine Lebrun, juge d'application des peines : « … Chalandon a créé 13 000 places, persuadé que ça allait régler les problèmes. La démonstration est faite que non. » Patrick Marest, de l'Observatoire international des prisons, renchérit : « Ça fait trente ans qu'on explique qu'il faut durcir la répression pour en finir avec la criminalité, construire pour résorber la surpopulation, et on voit que le niveau de criminalité n'a rien à voir avec le nombre de gens en prison et que plus on construit de prisons plus il y a de gens qui y sont. » Aujourd'hui, le taux d'occupation en maison d'arrêt dépasse souvent de 200 % la capacité d'accueil. Du jamais-vu depuis les années 60. L'enfermement est-il utile ? Pas sûr quand on sait que le taux de récidive après une courte peine est de 65 % ! Alors, on cherche des solutions venues d'ailleurs, comme le bracelet électronique, et on continue de construire… Peut-être faudrait-il envisager des sanctions positives. Mais, pour l'instant, la révolution carcérale n'a pas eu lieu. "

Beatriz Loiseau - Le Mag - France 5 & Vous

1 commentaire:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.