Evoluant au fil du temps, de mes humeurs et de mon travail artistique, ce blog est pour moi, comme la peinture,
un espace de liberté, un autre lieu d'expression et de partage.

mardi 26 janvier 2010

James Ensor

La restrospective sur le peintre James Ensor présentée au Musée d'Orsay nous fait découvrir un artiste surprenant, narcissique et tourmenté. La peinture d'Ensor, qui se pose en précurseur de l'art moderne, est multiple. Mystique et lumineuse dans les début de son art, elle évolue vers le burlesque et le macabre dénonçant la société et les hommes. Les autoportraits réalisés par l'artiste "témoignent de la fougueuse impatience d'Ensor qui expérimente divers médiums pour suivre au plus près son besoin d'expression (...). Se représentant chez lui, au milieu de ses masques, de ses fantômes et de ses tableaux, il classe, organise, hiérarchise sa production, aussi foisonnante, brillante qu'hétéroclite. Il peint, longuement, sa mythologie, prépare sa place dans l'histoire de la peinture.". L'exposition est jusqu'au 4 février 2010.














James Ensor, Les musiciens terribles, 1891, Huile sur toile, 16 x 21 cm. Bruxelles, Courtesy Galerie Patrick Derom © Luc Schrobiltgen, Bruxelles © ADAGP, Paris 2009

Aucun commentaire: